blind

Pierre Fouchenneret, violon

Pierre Fouchenneret, qui compte parmi les artistes associés de la Fondation Singer Polignac, a pu jouir dès son plus jeune âge d’une très forte reconnaissance. Ainsi dès ses 12 ans il obtient le premier prix de violon au CNR de Nice, à 16 le premier prix de violon et de musique de chambre au CNSM de Paris et il sera lauréat Natixis, et du Grand Prix du Concours International de musique de chambre de Bordeaux.
Fort des enseignements d’exception dont il a bénéficié auprès d'Alain Babouchian au CNR de Nice, d'Olivier Charlier au CNSM de Paris et de Devy Erlih, Pierre Fouchenneret, dans un désir de transmission, est devenu à son tour professeur intervenant au Pôle supérieur de Bordeaux.
Cette reconnaissance lui donne également le plaisir de collaborer avec les musiciens les plus doués de sa génération et de se produire sur les plus grandes scènes nationales et internationales. C’est ainsi qu’il fonde en 2013 le quatuor Strada, avec François Salque, Sarah Nemtanu, et Lise Berthaud.
Sa virtuosité, "son jeu intense, précis et coloré" (Classica) et sa fougue sont aussi reconnus par des orchestres français et internationaux tels ceux de Bordeaux Aquitaine, de Dijon, du philharmonique de Nice, de Brno, du Baltic de Saint Petersbourg. Passionné de musique de chambre, il est également le violoniste du trio à cordes 71 en compagnie d'Eric Picard et de Nicolas Bone.
Parallèlement à sa carrière de soliste et de chambriste, son premier disque consacré aux trios de Mendelssohn sort en 2007. Il sera suivi d’une série de disques tous plébiscités par la critique. Ainsi il obtient le Choc Classica pour un disque consacré au compositeur français George Louis Onslow. En 2015, il ne sort pas moins de trois opus. Le premier, est dédié au quatuor avec piano n°3 opus 3 de Mendelssohn. Dans le second, "Bohème", il interprète la chaconne de Bach, le duo de Kodaly avec François Salque, et la deuxième sonate de Bartok pour violon et piano avec Romain Descharmes. Enfin pour le troisième, de nouveau au côté de Romain Descharmes, il grave l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven. Animé par sa passion dévorante pour ce compositeur, il approfondit son travail, et sort début 2016, un disque consacré à ses deux derniers quatuors. L’année 2016 sera marquée par de nombreux projets dont l’enregistrement de l’intégrale de la musique pour violon de Fauré. En 2017 il débutera un cycle d'intégrale de la musique de chambre de Brahms aux côtés d'Eric Lesage.
Le travail effectué par Pierre Fouchenneret, que l’on peut notamment découvrir au travers de ses différents enregistrements, témoigne de sa quête perpétuelle d’une esthétique pure et sans affect, mais aussi de son profond amour et respect du texte.
Magistral en scène, Pierre Fouchenneret sait prendre des risques et surprendre son auditoire : "Il suffisait d'entendre la qualité du silence d'un public saisi [...] Bouleversant est le mot qui courait sur les lèvres des mélomanes, en état de choc" ; "Le public, venu nombreux, fut bien conscient du privilège d'assister à un concert rare." (Ouest France).

 

Concerts le 16 août avec Giorgi Kharadze et Julien Gernay, le 18 août avec Julien Gernay